Articles

Affichage des articles du avril, 2015

La mort dans l'oeuf d'un espoir de démocratie

Image
Rebecca Tickle

"(...) Le président de l’Assemblée Nationale, celui du Sénat et le désormais ex-vice-président du parti CNDD-FDD ont désavoué Pierre Nkurunziza.
Ces derniers étaient membres du Conseil des sages, une instance suprême du parti au pouvoir. Ils ont tous été remplacés lors du congrès de samedi qui a consacré l’investiture du président." (Extrait d'un article par BBC Afrique)
Au Togo, jour de résultat électoral ce même jour du 27 avril 2015, diversification de la manigance, pour un seul et même objectif. Comble du sarcasme, le 27 avril 1960 est le jour où le Togo a obtenu son indépendance, "avec l'autorisation de l'administration française". Un jour donc où les Togolais sont censé faire la fête. Quelle immense moquerie!
Le cynisme des marionettes qui violent la volonté des citoyens, est qu'elles contribuent consciemment à la mort d'une "démocratie" qui ne s'est jamais réellement greffée sur le continent africain. La dé…

Afrique: Du format à la spontanéité

Image
Rebecca Tickle


"L’arme la plus puissante dans les mains des oppresseurs, est la mentalité des opprimés" disait Steve Biko. 
En Afrique, les oppresseurs ont cultivé la division avec application, à l'aide de sous-fifres locaux bien
conditionnés et corrompus, pour maintenir les sociétés qu'ils contrôlent, dans la haine et par conséquent dans l'impossibilité de s'organiser efficacement, donc de s'émanciper et se développer. 
La France a fait de même dans toute l'Afrique francophone, capitalisant sa stratégie avec l'impact dévastateur à lui seul, du Traité de Berlin de 1885, avec le découpage arbitraire de l'Afrique au mépris de la cohésion sociale inter-ethnique préexistante. 
Néanmoins, pour ne pas laisser le champ libre à un bouc-émissariat ponce-pilatiste, il serait réaliste de dépasser la vision d'une victimisation qui, somme toute devient paralysante et complète la destruction d'un peuple par son autodestruction.
Les solutions de sur…

Méditerranée: De passeurs criminels au bouc-émissaires

Image
Rebecca Tickle


Le cimetière Méditerranée n'est pas dû en priorité à la traite d'êtres humains de quelques trafiquants véreux. Les "grands" de ce monde le savent parfaitement.
Les passeurs sont juste la cible la plus facile et la plus accessible à viser dans le cadre de la recherche de solutions. Mais à qui la faute réellement dans ce massacre de masse? 
Ces mafieux de service ne représentent que les dégâts collatéraux d'une crise à vrai dire mondiale, que tout le monde se passe comme une patate bien chaude. 
A-t-on jamais osé décréter que le marché noir était la cause de la seconde guerre mondiale? Appelons un chat un chat et acceptons le fait que les passeurs ne font que réagir à une demande qui existait avant l'existance de leur trafic. Ils sont le "marché noir" dans la guerre pour les ressources naturelles d'un monde à deux vitesses, où les êtres humains dont on profite le plus, sont devenus superflus.
Si on s'attaque d'abord aux pass…